REPRISE DES ESSAIS AU PAUL-RICARD ET RETOUR AU REEL POUR PIERRE RAGUES

Écrit par Ange Pasquali

10 juillet 2020

Communiqué de Presse
7 Juillet 2020

Après les 24 Heures du Mans Virtuelles disputées à la mi-juin, l’écurie Signatech Alpine Elf a repris contact avec la vraie piste aujourd’hui sur le Circuit Paul-Ricard. Pour la première fois depuis le mois de Février, Pierre Ragues est donc remonté à bord du cockpit de la voiture N°36.

En vue de la reprise du Championnat du Monde d’Endurance (WEC) de la FIA le mois prochain, Pierre et ses coéquipiers Thomas Laurent et Andre Negrão ont mené ensemble une pleine journée d’essais.

Dans des conditions parfaitement estivales, les trois hommes ont pu boucler 115 tours du tracé de 5,8 km. Les 6 Heures de de Spa-Francorchamps se tiendront du 13 au 15 août, et il est temps de pouvoir travailler à nouveau sur les réglages de la machine… Ce que les pilotes et leur équipe ont fait aujourd’hui, notamment en enchaînant un certain nombre de longs relais.

Les commentaires de Pierre : « Pour ce retour à la ‘’normalité’’, nous avons assuré une séance que je qualifierai de productive. C’était franchement bon de reprendre le vrai volant après une si longue interruption. Bien sûr, les 24 Heures du Mans Virtuelles nous ont offert une sorte d’entraînement, et resteront pour nous une expérience exceptionnelle. Mais cette fois, nous avons repris contact avec le monde réel, avec le tarmac et le ‘’toucher’’ de la piste. Cette journée était nécessaire pour se réhabituer à la voiture, retrouver nos sensations. En fait, il s’agissait d’effectuer une mise à jour de la machine aussi bien que des hommes, tout en répétant ce qui va devenir pour nous un nouveau mode opératoire : courir en respectant toutes les normes sanitaires de distanciation. Ce week-end, le premier Grand Prix de F1 de la saison a démontré que les processus mis en place fonctionnaient parfaitement. Nous pouvons envisager le rendez-vous de Spa-Francorchamps en pleine confiance. Il nous reste à peine plus d’un mois à attendre, et il va sans dire que je suis impatient de retrouver le Championnat du Monde d’Endurance, comme tous ceux qui l’aiment et qui l’animent. »

Vous devriez aimer…