PIERRE RAGUES BOUCLE LA SAISON 2019/20 FIA-WEC PAR UNE 5e PLACE A BAHREÏN

Écrit par Ange Pasquali

14 novembre 2020

Le rideau est tombé sur la saison 2019 /2020 du Championnat du Monde FIA d’Endurance (WEC), Pierre Ragues et l’équipe Signatech Alpine Elf terminant cinquièmes de l’ultime épreuve, les 8 Heures de Bahreïn.

Grâce à une stratégie décalée, qui lui permettait de se démarquer de ses rivales immédiates en LMP2, l’écurie a tenu les premiers rôles durant la majeure partie de la course. Bien qu’ils aient mené à plusieurs reprises, les trois équipiers (Pierre, Thomas Laurent et Andre Negrão) ont dû se contenter du cinquième rang à l’arrivée, et du septième au classement général.

Troisième sur la grille (en LMP2), le trio comptait bien tirer parti de sa bonne performance des qualification. Dès le départ, André parvenait à placer l’Alpine A470 N°36 en deuxième position des LMP2. Au bout de 45 minutes, et tandis que les différentes stratégies prenaient forme à l’occasion des ravitaillements, l’Alpine pointait même en tête. Une heure et demie s’était écoulée lorsque Pierre entamait son premier relais, équipé de pneus neufs. Quatrième, Pierre tenait un bon rythme. Il restait encore cinq heures à courir quand Thomas prit la relève. A mi-course, tandis que l’Alpine était toujours quatrième, l’intervention de la Safety Car allait permettre à l’équipe de tirer parti de sa stratégie. Le peloton allait être relâché au bout de vingt minutes, et la N°36 se retrouvait en tête capitalisant notamment sur le super relais de Pierre en amont.

Il allait s’avérer difficile de consolider ce leadership considérant que les autres teams avaient aussi leurs tactiques à faire valoir. Durant tout le dernier quart de course, la N°36 s’engageait dans une lutte acharnée pour la victoire. Un ultime ravitaillement éclair allait toutefois atténuer les espoirs, puisque dans l’opération l’équipage allait devoir se contenter d’une 5e place non moins méritante.

Ainsi les 8 Heures de Bahreïn marquent-elles la fin d’un parcours remarquable de l’écurie Signatech Alpine Elf en LMP2, puisqu’elle grimpera en LMP1 la saison prochaine. Pour Pierre, elles ont été l’occasion de faire preuve une nouvelle fois de sa combativité, et de son aptitude à exprimer le potentiel de sa voiture. Face à la pandémie qui a perturbé le monde du sport, la FIA et les organisateurs du WEC ont déployé des efforts admirables pour remodeler un calendrier représentatif de ce Championnat du Monde, et pour maintenir à l’intention des fans, l’esprit et le suspense de l’Endurance. La saison 2019/20, qui empiétait sur deux années calendaires, n’aura pas apporté à Pierre ni à son équipe les résultats escomptés. Le potentiel de la voiture était pourtant manifeste, à chacune des épreuves disputées. Mais les circonstances ont donné l’impression de ne jamais être de leur côté. On n’oubliera pas pour autant les deux temps forts du Championnat : une deuxième place prometteuse à Silverstone en septembre 2019, et cette héroïque quatrième place aux dernières 24 Heures du Mans -qui marquaient, pour Pierre, sa 13e participation à la légendaire épreuve.

Commentaire de Pierre : « Nous terminons 5e d’une course qui promettait beaucoup plus pour nous. Nous voulions clairement terminer au moins sur le podium et nous sommes déçus de ne pas y être arrivés. Diverses stratégies s’opposaient aujourd’hui, et la nôtre a donné plusieurs fois le sentiment qu’elle était la bonne, puisque nous avons été en tête à différents moments. Nous étions dans le coup, c’est certain, mais cela demeure un peu frustrant. Nous avons au moins pu montrer tout au long de cette saison à la fois la solidité de notre équipe et l’esprit combatif qui l’anime. Je suis très reconnaissant envers chacun des membres de Signatech Alpine Elf de la confiance qu’ils ont placée en moi, et pour l’indéfectible soutien qu’il m’ont apporté, et remercie aussi Michelin ainsi que mes fidèles partenaires. Mes remerciements vont aussi à la FIA et au WEC pour avoir maintenu le souffle de ce Championnat, pour l’avoir fait vivre et partager à tous nos fans à travers le monde, pour nous avoir permis de courir envers et contre tout, dans le respect le plus strict du protocole sanitaire. Et j’adresse un mot particulier à Gérard Neveu, qui a porté si haut ce Championnat du Monde d’Endurance, durant toutes ces années. Mes vœux les plus sincères l’accompagnent dans ses nouveaux projets. Chapeau Monsieur Neveu. Et Merci. »

Championnat du Monde d’Endurance FIA 2019-2020

Trophée des Ecuries LMP2

  1. United Autosports 183 points
  2. JOTA 143 points
  3. Jackie Chan DC Racing 123 points
  4. Racing Team Nederland 122 points
  5. Signatech Alpine Elf 104 points

Vous devriez aimer…