PIERRE RAGUES EST ALLE AU BOUT D’UN MONTE-CARLO EPIQUE

Écrit par Ange Pasquali

24 janvier 2021

Pierre Ragues vient de conclure sur une note très positive sa première expérience au Rallye Monte-Carlo, en ouverture du Championnat du Monde 2021. Dans des conditions climatiques épiques, et malgré une transmission cassée le premier jour, il a réussi à conduire son Alpine A110 à la quatrième place de la catégorie RGT. 

Les routes du Monte-Carlo, traditionnellement piégeuses du fait du contexte hivernal, ont tenu leurs ‘’promesses’’ une fois encore, offrant aux concurrents une kyrielle de défis, jour après jour. Une seule constante au long de ces quatre journées de course : la précarité de l’adhérence, sur la neige, la glace ou la boue qui se sont succédé d’une spéciale à l’autre. Avec autant de surprises -bonnes ou mauvaises- à attendre, chacun pouvait espérer saisir sa chance au gré des impondérables.
Pour Pierre et son copilote Julien Pesenti, le rallye ne pouvait pas commencer de façon plus rude : dès jeudi, au départ de la deuxième spéciale (Saint-Maurice-Saint-Bonnet), une casse de transmission les contraignait à un abandon prématuré. Ils ont pu reprendre la compétition le vendredi, mais avec une pénalité de 10 minutes qui, dès lors, réduisait à néant leurs perspectives de remporter la victoire en RGT.

Pour autant, l’équipage n’en avait pas moins envie de regagner tout le terrain possible, et d’exprimer le plein potentiel de l’Alpine A110. Le programme du vendredi étant le plus chargé des quatre jours, la course allait reprendre très tôt le matin, alors qu’il faisait encore nuit. Pierre avait en tête de remonter jusqu’à la 4eplace, meilleur résultat désormais envisageable. Et accessible seulement au prix d’un sans-faute jusqu’au bout, le tout sur un rythme de vainqueur. Déterminé, focalisé sur l’enjeu, Pierre a dû jouer sur un choix pertinent parmi les pneus Michelin mis à sa disposition, afin de surmonter les difficultés du terrain. 

Dans la SS6, il signait un troisième temps fort encourageant. Puis se voyait allouer un chrono forfaitaire dans la dernière spéciale du vendredi, annulée suite à l’accident d’un équipage. Au terme de la journée, Pierre Ragues pointait à la 5eplace des RGT, à 52 secondes du leader de la classe. 

Les trois spéciales de samedi venaient alors confirmer la réputation du Monte-Carlo (neige, glace, boue et imprévus à profusion)… et celle de Pierre. Troisième de la première spéciale du jour (La Bréole-Selonnet), il récidivait dans la suivante (Saint-Clément-Freissinières), et concrétisait ainsi ses espoirs en s’installant à la 4e place des RGT.

Dimanche le Monte-Carlo allait se conclure par deux boucles parcourues deux fois (Puget-Théniers-La Penne et Briançonnet-Entrevaux). De nouveau chaussés de pneus Michelin pleinement cloutés, comme la veille, Pierre a une fois de plus déployé un bel esprit de compétiteur, dans des conditions incroyablement difficiles, où le facteur chance vient souvent jouer son rôle. Celui-ci, malheureusement, avait fait défaut à Pierre et Julien le premier jour, hypothéquant totalement une victoire finale. Mais le fait de se retrouver 4e à l’arrivée du légendaire rallye, en dépit de cette casse de transmission, constitue en soi un objet de satisfaction… et d’espoirs solides pour la suite de la saison.
 
Commentaires de Pierre :
« C’était fantastique de prendre le départ du Monte-Carlo, et d’entrer de plain-pied dans le Championnat du Monde des Rallyes 2021. Quel incroyable week-end, avec son lot de rebondissements et d’incertitude ! Malgré notre déconvenue du premier jour, je me suis régalé du début à la fin de l’épreuve. La casse de transmission nous a relégués d’emblée en dernière position, et nous a coûté 10 minutes de pénalité. Mais nous sommes repartis de plus belle le vendredi. Mon objectif -et celui de Julien aussi !- était dès lors de rallier l’arrivée dimanche, à la meilleure place possible : la quatrième en RGT. Nous avons signé quelques sympathiques performances, d’autant plus jolies que les conditions de route étaient difficiles. Je ne dois pas oublier que c’était là ma deuxième expérience seulement en Championnat du Monde des Rallyes, et je crois me trouver sur une belle courbe de progression. Je suis tellement heureux d’être allé au bout de ce Monte-Carlo ! Dans la deuxième spéciale du dimanche matin, j’ai perdu près de 3 minutes à un moment donné, et je me suis dit qu’il allait falloir compter sur un brin de chance pour atteindre mon objectif. Il en faut toujours sur une épreuve come celle-ci. Le team Racing Services a fait un boulot formidable en préparant la voiture, et mon équipe d’ouvreurs a été tout aussi efficace et fiable. J’ai été impressionné par la performance des pneus Michelin en toutes circonstances. Merci à tous, et merci à YACCO, First, Sparco et Alpine MSA Deauville pour le soutien qu’ils m’ont apporté. Grâce à tous, à leur soutien et à leur confiance, j’ai vécu une expérience formidable, riche de péripéties et enthousiasmante sur les routes du Monte-Carlo. »

Vous devriez aimer…