PIERRE RAGUES A ROME CAPITALE : VENI VIDI VICI !

Écrit par Ange Pasquali

25 juillet 2021

Pierre Ragues a décroché une belle victoire aujourd’hui au Rallye de Rome Capitale, dans la catégorie R-GT. Il s’est emparé des commandes de la course dès la troisième spéciale hier (samedi) matin, et les a brillamment défendues jusqu’au bout.

Ce Rallye de Rome, épreuve populaire s’il en est, s’inscrit au calendrier de la Coupe du Monde FIA R-GT, et au Championnat d’Europe des Rallyes. Il s’est ouvert vendredi soir par la super spéciale Caracalla ACI Roma (2,72 km). D’entrée de jeu, sur cette courte distance de mise en train, Pierre a trouvé son rythme et signé le deuxième temps des R-GT au volant de son Alpine A110 Rally. Cette cadence, il allait la maintenir tout au long des deux journées suivantes.

Le programme de samedi s’est poursuivi sur la même note, Pierre décrochant le deuxième chrono dans la spéciale de Rocca di Cave (7,25 km) avec, dans son viseur, l’équipage de tête. L’étape suivante -la longue spéciale de Rocca Santo Stefano- s’annonçait dès lors comme le juge de paix, et c’est là, justement, que Pierre allait prendre le commandement. Son meilleur temps promettait d’être suivi d’autres. De fait, Pierre Ragues en enregistrerait encore deux pendant le week-end.

De chasseur, le pilote français prenait alors le statut de chassé. Autant dire que cette position, chère à défendre sur un plateau extrêmement relevé, allait conduire à des batailles magnifiques, non seulement contre ses poursuivants immédiats, mais aussi avec le leader initial, le très expérimenté Manu Guigou, qui mettait aussitôt une belle ardeur à bâtir sa remontée.

Pierre continuait sa course du samedi sur un rythme soutenu, illustré par une série de deuxièmes temps qui lui permettaient d’asseoir son leadership. Il affichait ainsi 36’’4 d’avance au terme de la journée. Sa seule frustration malgré tout venait de son choix de pneus Michelin -il avait opté pour des gommes dures tandis que les mediums auraient été une option plus judicieuse.

Pierre et son copilote Julien Pesenti n’en demeuraient pas moins l’équipage à battre à l’aube du dimanche matin. Avec sept spéciales au programme, on s’acheminait vers un véritable thriller sportif en R-GT !

La meilleure stratégie dans ces conditions ? La défense. Inutile de prendre des risques superflus. Ce qui n’allait pas empêcher Pierre de conserver une cadence soutenue. Défendre n’est pas incompatible avec le brio. Dans ce rallye, qui était pour lui le quatrième -seulement- de sa carrière en R-GT avec l’Alpine A110, spéciale après spéciale, il se maintenait régulièrement dans les deux premiers chronos. Son avance, qui s‘était montée à plus d’une minute, se réduisit peu à peu. Entre la prudence calculée de Pierre et l’attaque implacable de Guigou, déterminé à reprendre le commandement, la bagarre était âpre et magnifique.

Après la SS10, deuxième des trois boucles Fiuggi-Guarcino, Pierre comptait une avance de 31’’9, qui allait grimper jusqu’à 56’’4 à l’issue d’une nouvelle première place en R-GT dans la SS11 (Collepardo-Civita). Pierre pouvait se permettre de lâcher quelques secondes dans l’avant-dernière spéciale. Il s’acheminait vers une victoire superbe, agrémentée d’un autre meilleur temps (pour la troisième fois du week-end) qui lui valait de conclure avec une avance de 39’’9. Ce succès est le second pour lui en quatre rallyes disputés avec l’Alpine en catégorie R-GT.

Commentaire de Pierre : « Fantastique ! Ce fut un rallye extraordinaire, avec cette nouvelle victoire en R-GT dont je suis très fier, et qui nous rapporte de précieux points en Coupe du Monde. C’était notre quatrième rallye seulement à bord de l’Alpine A110. J’avoue que terminer en tête avec cette voiture face à des concurrents très expérimentés me procure un indicible sentiment de plénitude. Dès le moment où nous avons pris la tête des R-GT samedi matin, nous avons adapté notre stratégie. Personnellement cela ne me dérangeait pas, dans la mesure où je préfère être ‘’chassé’’ que ‘’chasseur’’. Il devenait primordial de se montrer clairvoyant et sage, sans prendre de risques inutiles, mais en restant à l’attaque. Je ne doutais pas que Manu allait mener un combat sans pitié pour reprendre le leadership. Avec Julien, il nous fallait gérer à la fois notre course et la voiture. Julien a fait comme d’habitude un travail exemplaire, de même que Racing Services. Nous sommes restés constamment dans les meilleurs chronos (1er ou 2e). L’Alpine était fantastique à piloter. S’il est une chose à regretter, c’est mon choix de pneus le samedi : les mediums auraient été plus appropriés que les durs. Néanmoins, comme je savais où était la marge, j’ai adapté mon pilotage et ma stratégie afin de garder la situation sous contrôle jusqu’au bout, même lorsque l’écart commençait à se réduire par moments. Je suis profondément heureux de ce résultat, et infiniment reconnaissant envers mes fidèles partenaires, Racing Services, Michelin, YACCO, First, Alpine MSA Deauville et Sparco . J’ai plaisir à partager cette victoire avec eux et je la leur dédie. »

Rallye de Rome Capitale – Résultats R-GT

  1. Pierre Ragues / Julien Pesenti 2 :00 :33.8
  2. Manu Guigou / Alexandre Coria + 39.9 s
  3. Dariusz Polonski /Lukasz Sitek + 3 :40.1

Classement général Coupe du Monde après deux manches

  1. Manu Guigou 43 points
  2. Pierre Ragues 37 points
  3. Philippe Baffoun 22 points

Vous devriez aimer…